Les différentes motorisations pour un portail

Les différentes motorisations pour un portail

De nombreuses propriétés sont aujourd’hui équipées d’un portail automatique. Il s’agit d’un système qui procure beaucoup d’avantages à ses utilisateurs, notamment au niveau du confort et de la sécurité. De plus, il existe différentes motorisations de portail au choix.

Les motorisations pour portail battant

Si vous disposez d’un portail battant, alors vous avez 5 types d’automatisme au choix.

La motorisation à vérins est un moteur qui fonctionne avec un tube cylindrique équipé d’un piston. Ce type de motorisation se décline en trois modèles, à savoir le vérin pneumatique, le vérin hydraulique et le vérin électrique. Il est à noter que l’automatisme à vérin est réservé aux portails solides et de grandes dimensions du fait qu’il exerce une forte pression au niveau des gonds. Il a besoin d’une arrivée de 220 volts pour son alimentation.

La motorisation à bras articulés est un moteur qui fonctionne en reproduisant les mouvements des bras humains pour l’ouverture et la fermeture du portail. Ce type de moteur est puissant et performant, mais un peu encombrant. Avec ce type d’automatisme, vous pouvez choisir entre des bras hydrauliques et des bras électromécaniques. Tout comme la motorisation à vérins, la motorisation à bras nécessite l’arrivée de 220 volts.

La motorisation à roue quant à elle est une roue dotée d’un moteur. C’est la plus économique vu que c’est la moins chère sur le marché. De plus, ce type d’automatisme ne demande qu’une tension de 12 ou 24 volts pour son fonctionnement. Vous pouvez même l’alimenter avec l’énergie solaire. En revanche, l’automatisme à roue n’est pas très esthétique.

La motorisation enterrée est un système enfoui dans le sol. Pour être plus précis, le moteur se trouve au-dessous de chaque pilier du portail. Ce type de moteur est performant et durable puisqu’il est bien protégé. En outre, il est complètement invisible de l’extérieur et donc un avantage incroyable au niveau de l’esthétique. Par contre, son coût d’installation est assez élevé à cause des travaux de maçonnerie nécessaire. Son fonctionnement a besoin d’un courant de 220 volts.

Enfin, la motorisation intégrée, qui comme son nom l’indique, le moteur est directement installé dans chaque poteau du portail. C’est un avantage, mais peut également être un désavantage. En effet, l’automatisme est très discret puisqu’on ne le voit pas de l’extérieur, sauf qu’il est indissociable du portail. Autrement dit, ce système n’est pas adapté à un portail déjà existant.

Les motorisations pour portail coulissant

Si les portails coulissants connaissent aussi d’énormes succès, leurs motorisations ne sont cependant disponibles qu’en deux modèles.

La motorisation à rail au sol est la plus connue. Ce système nécessite la pose d’un rail de guidage au sol. Donc, le portail coulisse sur ce rail grâce à l’automatisme. Ce système est adapté aux portails lourds et de grandes dimensions.

La motorisation autoportante, quant à elle, n’a pas besoin de rail pour son fonctionnement. En effet, le portail est suspendu sur une crémaillère sur laquelle il coulisse. Ce système est réservé aux portails légers et peu imposants. La motorisation autoportante est également utilisée lorsqu’il n’est pas possible de recourir au système à rail, à cause d’un sol meuble par exemple.

Vous êtes à la recherche d’une motorisation pour votre portail ? Nous vous invitons à suivre ce lien https://www.labelhabitation.com/automatisme/motorisation/motorisation-portail.html

Fermer le menu